16 janvier 2013

Un petit point sur la réforme des rythmes scolaires au 16 janvier 2013

Situation actuelle des obligations de service des enseignants de l'élémentaire:   Les enseignants travaillent 38 semaines devant les élèves. Ils sont payés sur 39 semaines et 6 jours. En effet, seuls fonctionnaires d'état (à ma connaissance) dans cette situation, ils peuvent exercer une autre profession sur un temps équivalent à deux mois à temps plein. Car ils ne sont pas payé les deux mois d'été et leurs salaires de dix mois sont lissés sur les douze mois de l'année. Ce qui expliquent qu'ils soient catégories A (recrutés à... [Lire la suite]
Posté par agnesencolere à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2013

Liberté pour tous

Ils sont très nombreux dans le train qui nous ramène en Provence. Sûrs d'eux, sourire aux lèvres, avec leur sweet rose fuchsia, leurs enfants multitudes, cols en V assorti. Et ils me rappellent pourquoi j'ai changé de position. Au début de ce débat, j'étais plutôt contre le mariage pour tous. Mariage=enfants et enfants=papa+maman. Basique. Et puis j'ai commencé à me creuser les méninges. Le code civil prévoit l'annulation du mariage si l'un des époux est infertile et l'autre n'était pas au courant. Donc le but est bien de fonder... [Lire la suite]
Posté par agnesencolere à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 novembre 2011

Paul Grignon - Money as debt

Et si nous quittions la dialectique pour retomber sur nos pieds? Nous sommes entrés dans un système complètement ubesque, où les outils sont devenus des fins en soi. Un jour, ma mère rêvait de vendre ses cours contre des poulets, histoire de raccrocher la réalité.Elle avait quelques années d'avance...
Posté par agnesencolere à 14:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2010

Passants

Ils ont les regards vides des gens qui ne savent pas où ils vont. Je préfère encore mes bleus, à trop foncer dans les murs. Migrant mother   Dorothea Lange. (1895-1965)
Posté par agnesencolere à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2010

Ballade de l'éduc nat

D'un poste à l'autre comme un pion,D'une classe à l'autre sans vergogne,Avec les enfants pour compagnons,Mais sans le respect des grandes personnes; Ni pour mon travail de préparation,Ni pour celle en besoin d'unicité,Ne veut pas de cette direction,Ni pour celle qui l'a déjà fait,Et qui le ferait bien encore,Sans trop se déranger. Et les élèves? Et leurs conforts?Foin de tout cela, seule vaut la règle.Même si elle rend malheureux tous ceux qui l'appliquent,Sauf celui qui l'édicte... Mais n'en subira aucun effet. Tant il... [Lire la suite]
Posté par agnesencolere à 00:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 décembre 2009

Pour l'année prochaine, no sextoys

Le militantisme très en avance! Ou en retard, c'est toujours un verre que l'on regarde. Tout est dans le titre. Quelques pistes de réflexions: Un tract Un anti-catalogue La présentation d'un livre sur le sujet
Posté par agnesencolere à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2009

Bientôt les soldes, la culture à Pertuis

Petit billet d'humeur très instructif.
Posté par agnesencolere à 01:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2009

Survivor

Il y a encore (déjà ???) des moucherons dans la salade. TERRRRRRRRRRRRRRRRRRRIFIANT !!!
Posté par agnesencolere à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2009

La fée culture se penche sur votre berceau

Retranscription d'une interview de Jean-Michel Ribes, auteur mythique de Palace, en préambule aux vœux présidentiels au monde de la culture. <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> On s'aperçoit dans le monde dans lequel on vit, spécialement en ce moment, que la vrai richesse, c'est la culture plus que l'argent. Donc je dirais: « Il faudrait qu'ils mettent un peu plus de culture dans l'économie et un peu plus d'économie dans la culture » Parce que c'est la vie. ... [Lire la suite]
Posté par agnesencolere à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2009

c.q.f.d.

"Mais comment la neige a-t-elle pu bloquer toute la Provence en quelques heures ? Alors que la presse régionale critiquait jeudi matin, les autorités locales invoquaient le manque de moyens techniques mais doutaient dans le même temps de l'utilité d'investir pour remédier à un phénomène si exceptionnel. "Est-ce que pour un événement qui se produit statistiquement tous les 20 ans, il faut que la ville et la communauté urbaine investissent des dizaines de millions d'euros dans des équipements qui serviront de façon... [Lire la suite]
Posté par agnesencolere à 09:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]